Télécomunication

Le sauvetage de Lutry dispose de liaisons radio pour ses interventions. En 1973 déjà, le canal Lemano fut institué et l’indicatif « Lemano 23 », attribué à Lutry. Aujourd’hui, le réseau s’est considérablement agrandi et le trafic s’écoule sur le canal D (détresse), qui correspond au canal 16 en mer. Les autres sociétés de sauvetage, les brigades du lac, les autorités françaises et suisses sont atteignables sur ce canal.   Nous disposons également du canal N, gérant l’organisation des grandes régates, du canal K pour la coordination avec d’autres services tels qu’ambulances et pompiers, ainsi que du canal H pour les interventions communes avec hélicoptère. L’ancien canal L est devenu une fréquence de dégagement pour des applications plus locales.

Fete-06_025
C’est la Police Cantonale Vaudoise, Jorat fixe, qui coordonne les interventions   En 1997, nous nous équipons du nouveau canal E, qui permet à toute personne privée, équipée d’un appareil portable ad hoc, de demander du secours sur tout le territoire suisse. C’est la REGA qui se charge de la centrale d’alarme. Lors d’une intervention sur le lac, nous pouvons alors prendre directement contact avec le navigateur en difficulté.   Avec le succès rencontré ces dernières années par les téléphones mobiles (Natel C et D), nous avons dû équiper notre bateau d’intervention « Ville de Lutry » d’un Natel. En effet, un grand nombre de navigateurs sont équipés de l’un ou l’autre de ces systèmes. Nous avons ainsi la possibilité de contacter l’embarcation en difficulté, pour
connaître sa position exacte et y arriver plus rapidement.

Fete-06_023

Tous les bateaux de sauvetages sont maintenant équipés de feux bleus pour se signaler la nuit. Un feu jaune fixe sur le toit permet à l’hélicoptère de repérer les vedettes de sauvetage.   Celle de Lutry est équipée de 2 projecteurs fixes. De plus, un projecteur à main, très puissant, l’aide à affiner la recherche. L’équipement comprend des fusées éclairantes, donnant pendant une période limitée, une illumination maximum de la zone de recherche. Fete-06_005

Les lunettes à amplification de lumière rémanente n’ont pas conduit au succès escompté, sur l’eau. Les essais continuent. Par contre le système de navigation GPS (Global Position Satellite) donne d’excellents résultats et permet de s’assurer que l’on ne passe pas deux fois au même endroit lors d’un quadrillage. Il situe en outre l’épave que le « Ville de Lutry » va aller remorquer, une fois les personnes secourues mises en « lieu sûr ».
Fete-06_019